jardin-ecologique

Calendrier des semis : quand et comment faire ses semis ?

Le calendrier des semis est un outil indispensable pour tous les jardiniers, qu’ils soient amateurs ou professionnels. Il permet de savoir quand semer les différentes plantes et légumes, afin qu’ils puissent être récoltés au bon moment. Il existe de nombreux calendriers des semis disponibles, que l’on peut trouver dans les jardineries ou en ligne. Certains jardiniers préfèrent faire leurs propres semis, afin de savoir exactement ce qu’ils plantent. Pour avoir plus d’informations vous pouvez également consulter les sites de jardineries en ligne.

Le calendrier des semis est un outil indispensable pour tous les jardiniers qui souhaitent réussir leurs semis. En effet, il permet de savoir quand semer les différentes plantes et de les faire pousser au bon moment. De plus, il est important de savoir comment faire ses semis pour obtenir de beaux et bons plants.

Quand faire ses semis ?

Avant de vous lancer dans vos semis, il est important de connaître les meilleures périodes pour les réaliser. En effet, certaines plantes nécessitent plus de chaleur que d’autres pour germer. Pour vous aider, voici un calendrier des semis à suivre.

 

  • Les semis de tomates, de poivrons et de aubergines se font en février-mars, à l’intérieur. Les plants seront ensuite repiqués en avril-mai, après les dernières gelées.
  • Les semis de basilic, de ciboulette, de coriandre et de persil se font en mars-avril, à l’intérieur. Les plants seront ensuite repiqués en mai-juin.
  • Les semis de choux, de salades, de radis et de navets se font en mars-avril, à l’intérieur ou en pleine terre.
  • Les semis de concombre, de melon, de pastèque et de courgette se font en avril-mai, à l’intérieur. Les plants seront ensuite repiqués en mai-juin.
  • Les semis de carottes, de navets, de radis et de betteraves se font en avril-mai, en pleine terre.
  • Les semis de pois, de haricots et de fèves se font en mai-juin, en pleine terre.
  • Les semis de courges, de potirons et de citrouilles se font en mai-juin, à l’intérieur. Les plants seront ensuite repiqués en juin-juillet.
  • Les semis de laitue, de chou-fleur, de brocoli et de chou de Bruxelles se font en mai-juin, à l’intérieur ou en pleine terre.
  • Les semis de maïs, de tournesol et de capucine se font en juin-juillet, en pleine terre.
  • Les semis de géranium, de pensée, de dahlia et de tagète se font en juillet-août, à l’intérieur. Les plants seront ensuite repiqués en août-septembre.
  • Les semis d’hiver (chou, navet, etc.) se font en août-septembre, en pleine terre.
  • Les semis de pommes de terre se font en septembre-octobre, en pleine terre.

 

Le respect des périodes de semis est important pour la germination et la récolte. Les semis peuvent être effectués en intérieur ou en extérieur, mais il est important de respecter les périodes de semis afin d’obtenir une bonne germination et une bonne récolte.

Dans quel cas faire ses semis en intérieur ?

Faire ses semis en intérieur peut être une bonne option dans plusieurs cas. Tout d’abord, cela permet de commencer les semis plus tôt dans l’année, ce qui peut être utile pour les plantes qui ont besoin de plus de temps pour se développer. Ensuite, cela peut être une bonne idée si vous avez un jardin limité en espace ou si vous voulez simplement économiser de l’espace. Enfin, les semis en intérieur peuvent être une bonne option si vous voulez avoir plus de contrôle sur le climat et les conditions de culture.

Pour obtenir les meilleurs résultats, il est nécessaire de faire ses semis en intérieur. Cela permet aux plantes d’être plus robustes et résistantes, car elles sont exposées à moins de stress environnemental. De plus, cela permet de faire des semis plus tôt dans l’année, car les conditions sont plus stables en intérieur.

Pour réaliser vos semis, prenez des godets ou des pots en plastique. Remplissez-les aux trois quarts de substrat et tassez légèrement. Placez ensuite vos graines sur le substrat et recouvrez-les d’un peu de sable fin. Arrosez légèrement à l’aide d’un vaporisateur.

Placez vos godets ou pots de semis dans un endroit chaud et lumineux, mais pas en plein soleil. Vous pouvez les mettre sur un radiateur ou près d’une fenêtre.

Les graines vont germer plus rapidement si vous les maintenez au chaud. Vous pouvez les couvrir d’un film plastique transparent pour les isoler.

Retirez le film plastique dès que les premières pousses apparaissent. Arrosez régulièrement vos semis pour éviter que le substrat ne se dessèche.

Une fois les plants suffisamment forts, vous pouvez les repiquer dans des pots plus grands ou dans votre jardin.

Un endroit chaud et lumineux

Pour réussir vos semis, il est important de choisir le bon moment et de respecter les besoins de chaque plante. Si vous souhaitez faire pousser des tomates, par exemple, elles doivent être semées en mars ou avril, dans un endroit chaud et lumineux. Les semis de tomates doivent être réalisés dans des pots ou des godets, avec un terreau spécial semis. Après la plantation, les tomates doivent être arrosées régulièrement.

  • Les semis de poivrons, quant à eux, doivent être faits en mai, dans des pots ou des godets. Les poivrons aiment les endroits chauds et lumineux, comme les tomates. Après la plantation, les poivrons doivent être arrosés régulièrement.
  • Les semis de courgettes doivent être faits en mai, dans des pots ou des godets. Les courgettes aiment les endroits chauds et lumineux, comme les tomates. Après la plantation, les courgettes doivent être arrosées régulièrement.
  • Ensuite, il y a les semis d’été, comme les semis de basilic, de concombre ou de melon. Ces semis doivent être faits en mai ou juin, dans des pots ou des godets. Les plantes doivent être semées dans un endroit chaud et lumineux. Après la plantation, les plantes doivent être arrosées régulièrement.
  • Enfin, il y a les semis d’automne, comme les semis de chou-fleur, de chou de Bruxelles ou de carotte. Ces semis doivent être faits en août ou septembre, dans des pots ou des godets. Les plantes doivent être semées dans un endroit frais et lumineux. Après la plantation, les plantes doivent être arrosées régulièrement.

Matériel nécessaire pour les semis

  • Des pots ou des godets en plastique sont parfaits pour les semis, car ils sont légers, peu coûteux et faciles à manipuler. Les pots en plastique peuvent être achetés dans les jardineries ou les magasins de bricolage. Si vous les achetez en vrac, vous pouvez les réutiliser chaque année. Les godets en plastique sont souvent vendus en paquets de cinq ou dix, ce qui les rend encore plus économiques.
  • Le terreau est un substrat de culture qui permet aux plantes de se développer. Il est composé de différents matériaux tels que le sable, la terre, la tourbe, le compost et les engrais. Il est important de choisir un bon terreau car c’est lui qui va nourrir la plante. Il existe différents types de terreaux en fonction de la plante que vous souhaitez cultiver. Le terreau doit être meuble pour que les racines puissent se développer correctement. Il doit également être bien drainé pour éviter que les plantes ne se noient. Vous pouvez acheter du terreau en jardinerie ou le fabriquer vous-même.

Il est important de bien choisir son moment pour semer, en fonction du type de plante et de la région dans laquelle on habite. Pour les graines, on sème généralement en mars-avril, quand les températures commencent à être un peu plus douces.

Mais attention, il ne faut pas que les températures soient trop élevées, car les graines pourraient germer trop vite et les plants seraient alors fragiles. Il faut donc surveiller les prévisions météo et ne pas hésiter à retarder les semis si nécessaire.

Pour les régions au climat plus doux, comme la Bretagne ou le Nord de la France, on peut commencer les semis en février, voire même en janvier. Mais attention, dans ce cas, il faut absolument faire les semis en intérieur, dans des serres ou des tunnels chauffés.

Une fois que vous avez choisi le moment de vos semis, il est important de bien préparer votre terre. Pour les graines, on recommande de les semer dans une terre fine et bien enrichie en compost. Il faut ensuite bien tasser la terre pour qu’elle soit bien compacte et que les graines ne soient pas en contact direct avec l’air.

Ensuite, il faut déposer les graines sur le sol, en les espaçant bien, et les recouvrir d’un peu de terre fine. Il ne faut pas les enterrer trop profondément, car elles auraient alors du mal à germer.

Enfin, il est important de bien arroser les semis, sans les noyer pour autant. Il faut ensuite attendre patiemment que les plantes germent, en les surveillant régulièrement.

Dans quel cas faire ses semis en extérieur ?

Lorsque les températures nocturnes sont supérieures à 10°C et les températures diurnes sont comprises entre 15 et 20°C, vous pouvez commencer à faire vos semis en extérieur. Toutefois, il est important de surveiller les conditions météorologiques et d’être prêt à protéger vos semis si les températures chutent.

Les semis en extérieur sont une excellente option si vous avez un jardin ou un espace extérieur suffisamment grand. Cela vous permettra d’économiser de l’espace et de l’argent, car vous n’aurez pas à acheter des contenants ou du matériel de semis. De plus, les semis en extérieur sont moins susceptibles de contracter des maladies et des parasites, car ils bénéficient de l’air frais et du soleil.

Toutefois, il est important de choisir le bon moment pour faire vos semis en extérieur. Si vous semez trop tôt, vos plantes risquent de geler ; si vous semez trop tard, elles risquent de se dessécher. Il est donc important de surveiller les conditions météorologiques et d’être prêt à protéger vos semis si les températures chutent.

Il est possible de faire ses semis en extérieur si les conditions climatiques sont favorables. Cela permet de gagner du temps et d’économiser des pots. Toutefois, il est important de choisir les bonnes espèces et de les semer au bon moment. Les semis en extérieur nécessitent un minimum de soin et d’entretien. Il faut veiller à les arroser régulièrement et à les protéger des intempéries.

Pour faire ses semis en extérieur, il faut :

  • Tout d’abord, choisir un endroit ensoleillé et abrité du vent.
  • Ensuite, préparer le sol en le bêchant et en le ratissant.
  • Enfin, semer les graines en les espaçant bien et en les recouvrant légèrement de terre.

Arroser régulièrement et attendre patiemment que les plantes poussent !

Repiquer dans le jardin

Une fois que les plantules ont 2 ou 3 feuilles, il faut les repiquer dans le jardin. Le repiquage permet aux plantules de se développer correctement et de pousser plus vite. Il est important de bien choisir le moment pour repiquer les plantules, car si elles sont repiquées trop tôt, elles risquent de ne pas survivre. Il faut donc attendre que les plantules soient bien formées avant de les repiquer.

Il est important de respecter les périodes de semis afin d’avoir une récolte optimale. Les semis doivent être faits en fonction de la plante que vous souhaitez cultiver, de son cycle de vie et de la météo. Il est important de bien préparer le sol avant de semer et de bien arroser les plants.

Quitter la version mobile